La lumière sur les produits solaires !

Le soleil émet des rayons UVA et UVB: les UVA sont aussi nocifs que les UVB (le soleil émet aussi des UVC qui sont normalement bloqués par la couche d’ozone).
Pour se protéger du soleil tout en s’exposant il existe deux solutions de protections solaires cutanés, les filtres chimiques et les filtres minéraux.
Le secteur de la protection solaire cutané, les crèmes solaires, représente un volume de plus de 15 millions de tubes vendu chaque année en France pour plus de 400 marques. Face à une offre aussi large, l’AFSSAPS (Agence française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) a décidé de resserrer les règles de ce secteur ou l’indice de protection solaire est roi.

Retour sur l’indice de protection solaire
produit solaire
L’IP (indice de protection) ou FPS (facteur de protection solaire) a la même signification dans tous les pays. Il est déterminé par des tests standardisés.

L’indice de protection est aussi le rapport entre le temps nécessaire pour obtenir un coup de soleil avec et sans la crème solaire. Exemple, si une personne a un coup de soleil au bout de 10 minutes sans protection, un IP 20 signifie qu’il lui faudra 3 h 20 (soit 200 minutes ou 20 fois 10 minutes) pour obtenir le même coup de soleil avec ce produit solaire. Il faut savoir que la protection contre les UV n’est pas proportionnelle à la valeur de l’IP: un IP 20 arrête 95% des UVB (il laisse passer 1/20 soit 5% des UVB).

  • – UVA : moins puissants que les rayons UVB, ils pénètrent plus profondément dans la peau et sont responsables du vieillissement précoce et augmentent le risque de cancer de la peau, sans aucun signe visible.
  • – UVB : ils sont la principale cause des coups de soleil, ils constituent à long terme le principal facteur de risque de cancer de la peau, dont le mélanome.
  • – UVC : rayonnements les plus nocifs qui sont filtrés par la couche d’ozone en altitude et n’atteignent pas la terre.

Les évolutions réglementaires demandées par l’AFSSAPS

L’AFSSAPS (Agence française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) travaille sur l’harmonisation de l’étiquetage et des méthodes d’évaluation des indices de protection des produits solaires. Les experts s’orientent vers une classification des crèmes en cinq catégories, à l’intérieur desquelles les indices seraient regroupés et leur nombre diminué :

  • – protection faible correspondra à un FPS 6,8, 10
  • – protection moyenne: FPS 15, 20, 25
  • – protection haute: 30, 40, 50
  • – protection très haute: 50+

Ces nouvelles directives ne permettent plus de revendiquer des indices intermédiaires à la dizaine (FPS 15, 25…), chaque produit devra afficher sur son tube sa protection UVA/UVB et la nouvelle catégorie de classification. Sachant que le rapport entre l’indice UVB et l’indice UVA doit être de 3 pur 1 (si UVB = 30, UVA = 10). Il faut noter que les tests montrent qu’une protection inférieure à 6 ne sert à rien tandis qu’une protection supérieure à 60 n’offre aucune garantie d’amélioration de la protection.

Les filtres solaires chimiques

Les indices de protection solaire chimiques sont composés de molécules qui se répandent environ 20 minutes après que la protection solaire ait été appliquée. Les molécules réagissent aux rayons UV et les transforment en énergie thermique, augmentant davantage la température de la peau.

Les perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui peuvent affecter le système hormonal. Parmi la liste des perturbateurs endocriniens, on trouve des filtres anti UV d’origine synthétique présent dans les cosmétiques et les produits de protection solaire.
On sait que leur effet est particulièrement nuisible lors de la période embryonnaire et pendant la petite enfance : durant cette phase, le développement et la fonction à venir des organes peuvent être perturbés, avec notamment pour conséquence de graves malformations et/ou des dysfonctionnements de l’appareil sexuel. Les doses de sécurité fixées pour permettre l’utilisation de ces substances sont toujours calculées pour chacune d’entre elles. Considérés de façon isolée, ils apparaissent neutres et sans effet ; ensemble, ils ont un impact, c’est l’« effet cocktail ».

Si leur impact sur les adultes est neutre, certaines études montrent que le contact durant la grossesse avec des perturbateurs endocriniens a des effets qui peuvent être détectés jusque chez la descendance. Dans le cadre de deux études de longue durée, le Dr. Schlumpf de l’Université de Zurich a prouvé qu’en raison de leur constitution, les filtres de protection solaire synthétiques sont en mesure de s’arrimer aux cellules comme les hormones de la croissance et ils ont une actions sur les hormones présentent dans le lait maternel.
Une petite liste de perturbateurs : oxybenzone, octyle méthoxy cinnamate, phenylbezimidazoleBenzophenone-2, Benzophenone-3, Benzophenone-4, Benzyl salicylate, Ethyl cinnamate, Ethylhexyl methoxycinnamate, Isoamyl methoxycinnamate, 4-methylbenzylidene camphor.

Outre ces interrogations sur leurs effets sur l’homme, on retrouve des traces de ces perturbateurs dans notre environnement puisque ces substances ont été identifiées dans des poissons de rivières, des lacs, notre eau de baignade en général.

Les filtres solaires minéraux
creme solaire bio
Le principe est simple et inspiré de la nature. Tel qu’un éléphant qui jette du sable donc des minéraux sur sa peau pour la protéger des rayons UV, les indices de protection solaire minéraux se placent en fines couches (nanoparticules) sur la peau et reflètent les rayons du soleil.
Les deux filtres utilisés dans les crèmes solaires bio sont l’oxyde de zinc et l’oxyde de titane.
L’oxyde de zinc et l’oxyde de titane font partie du groupe des oxydes métalliques et sont autorisés pour être utilisés dans les cosmétiques naturels certifiés et contrôlés. Si l’oxyde de titane plus cher est un filtre solaire plus efficace que l’oxyde de zinc, il est classé comme “susceptible d’être cancérogène pour l’humain en cas d’inhalation”.

L’interrogation sur les nanoparticules de dioxyde de titane

Les minéraux utilisés sont des « nanoparticules » parce qu’ils ont moins de 100 nanomètres, autour de 50nm pour le dioxyde de titane et autour de 150nm pour l’oxyde de zinc.

On reproche notamment au dioxyde de titane de pouvoir pénétrer dans l’organisme humain sous cette forme.
Le dioxyde de titane utilisé dans les produits solaires bio est enrobé de triglycérides végétaux ou d’acide stéarique. Ces corps gras rendent le filtre stable et non volatile.
De nombreuses études remise par les laboratoires comme Melvita, Lavera ou Phyto-actif (marque Bioregena) montre que les filtres minéraux sous forme de nanoparticule restent au niveau des couches supérieures de l’épiderme (qui représentent environ 2 à 4 microns de la couche cornée). Or cette couche cornée de 2 à 4 microns se renouvelle tous les jours. Ces filtres restent donc en couche superficielle pour exercer leur action de protection contre les rayons solaires UVA et UVB et s’éliminent en même temps que les cellules mortes lors du renouvellement cellulaire.

Le problème des nouvelles directives de L’AFSSAPS pour la protection solaire bio

Les directives de l’AFSSAPS et de la Commission Européenne imposent un ratio minimum de 3 pour 1 entre la protection UVB et UVA. De plus les méthodes de calcul de l’indice de protection UVA et UVB semblent différentes selon les laboratoires indépendants de vérification, tant les écarts sont importants surtout pour la protection solaire des UVA ou deux méthodes de tests existe la méthode PPD et le « Standard Australien ».

Pour cette raison et dans un souci de transparence, certaines marques de cosmétiques bio comme Melvita, Dr Hauscka ou Weleda ont retiré leurs produits de protection solaire du marché jusqu’à l’élaboration de nouvelles formulations correspondant à ces critères. D’autres marques ont préféré aligner leurs indices sur les tests de laboratoire obtenant les résultats les plus bas comme Lavera qui a divisé par deux tout ses indices.

Les produits solaires sont utiles et indispensables mais doivent être associés à des mesures de prudence:

  • – le port de vêtements, de lunettes de soleil et d’un chapeau,
  • – la non-exposition au soleil entre 12 h et 16 h (car le rayonnement UVB est à son maximum d’intensité)
  • – la limitation de la durée de l’exposition (interdiction pour les bébés!)
  • – une exposition progressive pour laisser au corps le temps de mettre en place ses propres dispositifs de défense qui reste les plus efficaces (bon d’accord selon le type de peau) et les sains (pour tout le monde !)

Kalou le 27 mai 2009 source blog.boutiquebio.fr

THÉ VERT GRAND CRU : une activité anti-oxydante supèrieure.

THÉ VERT GRAND CRU DE CHINE

– Renforce les défenses naturellesredimlive
– Combat l’effet néfaste des radicaux libres
– Teneur élevée en anti-oxydants
– Ralentit le vieillissement, Tonus intellectuel
Vous pouvez acheter le thé vert grand cru sur le site de produit bio et cosmetique bio www.boutiquebio.fr

Ce thé vert Grand Cru de Chine est riche en catéchines et plus particulièrement en Epigallo catéchine gallate (EGCG), la catéchine qui possède le potentiel anticancéreux le plus élevé.La teneur des thés verts les plus riches en EGCG varie de 4 à 6 g/100g de thé.
A titre de comparaison l’analyse de notre thé vert Grand Cru est la suivante :
-Total des EGCG : 5,21g/100g de thé
-Total des polyphénols identifiés : 25,48g/100g
-70% des catéchines passent dans une infusion de 5 minutes

La teneur élevée en principes actifs de notre Thé vert Grand Cru, sa saveur douce et agréable, sont la marque d’une cueillette fine qui distingue un thé de très haute qualité. Le pourcentage de catéchines disponibles après infusion est tout à fait remarquable et confirme l’efficacité du Thé Vert Grand Cru pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Il permet de mieux résister aux agressions de la vie courante : pollution, alimentation déséquilibrée.

La théine que contient le thé vert stimule l’activité intellectuelle sans énerver ou exciter comme la caféine du café.
Le thé vert est une boisson tonique à la saveur douce et agréable lorsqu’il s’agit des jeunes feuilles.
Préparation du thé Vert Grand Cru:

Le thé Vert Grand Cru de Chine est présenté en infusettes pour permettre un dosage précis, pratique et économique. La feuille de thé broyée a les mêmes propriétés que la feuille entière à qualité égale, elle infuse mieux et nécessite moins de thé.

Préparer une petite théière avec 2 infusettes. Laisser infuser 4 à 5 minutes

Source www.thesdelapagode.com

the-vert-1

the-vert-2

B-Slim

Plus d'information cliquez ici

La Tisane B-SLIM se présente sous forme  de sachets d’infusions individuel et sont vendues par boîtes de 30. Elles sont composées à 100% de Mauve Crépue, qui se comporte comme un draineur exceptionnel permettant d’éliminer rapidement et en profondeur les toxines.

La mauve crépue (Malva verticellata) est une variété de mauve dont les propriétés dépuratives sont reconnues d’une très grande efficacité. Elle élimine les toxines et renvoie dans les selles le trop plein de lipides saturés. Elle est également adoucissante, émolliente, bénéfique pour les seins et la lactation et laxative.

C’est la réponse naturelle à l’anxiété vis à vis de la silhouette. Avec B-Slim, la nature n’a pas fini de surprendre. Pour ressentir la réelle impression de purifier son organisme.

la Bslim est en vente sur le site de produits bio www.boutiquebio.fr

Tisane B-SLIM agit comme dépuratif très puissant en stimulant le foie, les reins, les intestins, etc. Cette action très bénéfique prépare l’organisme à la perte de poids, qui sera toujours meilleure si le terrain est « sain ».

Un des premiers effets bénéfiques de B-Slim est de rendre le ventre plus plat. En effet B-Slim va travailler par surhydratation sur les plaques qui sont collées et séchées dans les intestins.

Ainsi le premier jour d’utilisation de tisane B-Slim peut provoquer une sensation d’estomac gonflé, mais ce sont ces fameuses plaques qui se réhydratent et vont se décoller.

B-Slim est efficace très rapidement pour la constipation. En ce qui concerne la perte de poids B-Slim mettra une quinzaine de jours à agir, le temps de bien nettoyer le système digestif.

Crème solaire bio, selon LAVERA.

Quels sont les changements 2009 de la protection solaire lavera ?

L’année dernière déjà, nous avons adapté nos produits de protection solaire à la nouvelle ligne directrice Colipa** (tauxd’absorption des rayons UVA:UVB recommandé de 1:3). Tous les instituts de tests en Europe n’ont pas confirmé les valeurs positives déterminées par un institut de tests indépendant. Les communiqués de presse divergents ont déconcerté les consommateurs. Afin que tous les instituts de tests nous attribuent la valeur du ratio Colipa, nous avons modifié et baissé l’indice de protection solaire en conséquence. Nous voulons à tout prix empêcher que les consommateurs soient déconcertés en raison des éventuelles annonces de tests négatifs et nous voulons surtout être inattaquables au monde entier. Cette mesure n’a pas été facile pour nous, mais elle sert justement à se concentrer sur les messages vraiment importants qui doivent être discutés en public :
lavera Sun sensitiv est l’alternative naturelle et, tenant compte de la peau sensible des personnes, la mieux adaptée aux consommateurs pour se protéger des rayons solaires UV. Conformément à la nouvelle recommandation de la commission européenne, lavera propose une protection solaire minérale avec les indices 10 à 20 et atteint ainsi une protection de la peaud’environ 95%, selon les études effectuées.

Pourquoi y a-t-il souvent des discussions sur les ingrédients chimiques des produits de protection  solaire ?

Les indices de protection solaire chimique font augmenter la chaleur sur la peau Les indices de protection solaire chimiques sont composés de molécules qui se répandent environ 20 minutes après que la protection solaire ait été appliquée. Les molécules réagissent aux rayons UV et les transforment en énergie thermique. Ainsi, la température sur la peau augmente encore davantage.
En combinaison avec les ingrédients synthétiques, tels que parfums ou conservateurs, le risque de réactions allergiques est donc plus élevé, notamment pour la peau sensible3.


Les indices de protection solaire synthétiques pénètrent dans l’organisme humain   et  agissent
sur les hormones.

Il est prouvé que certains indices de protection solaire synthétiques (oxybenzone, octyle méthoxy cinnamate, phenylbezimidazole) ont une influence hormonale négative sur l’organisme humain. Dans le cadre de deux études de longue durée, le Dr. Schlumpf de l’Université de Zurich a prouvé qu’en raison de leur constitution, les indices de protection solaire synthétiques sont en mesure de s’arrimer aux cellules comme les hormones de la croissance, et ce notamment pendant les phases liées à la croissance – à savoir chez les enfants et les femmes enceintes. ** L’étude de longue durée « Les substances étrangères agissant sur les hormones n’ont pas à se trouver dans le lait maternel »***,
Bulletin d’information Cosmétiques naturels Pour de plus amples informations, veuillez vous adresser au département de la presse de laverana. Votre Sabine Kästner, responsable des relations publiques Adresse : laverana GmbH, Am Weingarten 4, 30974 Wennigsen HRB 101818, AG Wennigsen Contacts : Presse et relations publiques 05103-939125, fax : 05103-9391942, presse@lavera.de Page 4 publiée en 2008, confirme que certains indices de protection solaire synthétiques peuvent pénétrer dans l’organisme humain. L’étude actuelle du Dr. Schlumpf a en outre montré qu’il est possible de prouver la présence des indices de protection solaire agissant sur les hormones dans le lait maternel. Pour de plus amples informations sur les produits, veuillez consulter les fiches des produits Indications des sources : ² seuls pour quelques shampooings de Hair et basis sensitiv, nous accordons la priorité à l’efficacité des produits, nous faisons donc un compromis et nous utilisons p. ex. du panthénol, *bioVista, période d’observation de janvier à décembre 2008, **Dr, Schlumpf, Cosmétiques 2003, ***Dr. Schlumpf, Les substances étrangères agissant sur les hormones n’ont pas à se trouver dans le lait maternel, **** ligne directrice
Colipa 2007, ³ voir magazine ÖKO-TEST juillet 2008

lavera-sun-1
lavera-sun-2
lavera-sun-3
lavera-sun-4
lavera-sun-6lavera-sun-5

Mosqueta’s, le PREMIER MASCARA A LA ROSE MUSQUEE BIO

Non seulement un maquillage, également un cosmétique fonctionnel pour un regard resplendissant
Un complexe parfaitement calibré de cire d’abeille naturelle, huiles et beurres végétaux rend le Mascara Mosqueta’s® doux et crémeux à l’application: peigne les cils, les modèle, les renforce et les protège en les revêtant d’une façon toute naturelle, en intensifiant leur couleur grâce à la synergie des huiles végétales a l’action émolliente et lucidante. L’amidon de froment qui compléte la formule contribue à augmenter le volume et l’épaisseur des cils. La parfaite définition des cils, leur régularité, sans paquets, exaltent la souplesse et l’intensité du regard pendant toute la journée.

Tout ce qu’il y a de mieux pour les cils et les yeux
Mosqueta’s© a réalisé une formule optimale, riche en ingrédients hautement fonctionnels, dont un complexe de substances actives d’origine BIO et parfaitement balancées :

  • Huile de Rose musquée du Chili, anti-âge, nourrissante et régénérante
  • Huile d’Amande douce émolliente et hydratante
  • Beurre de Karité protecteur et modelant
  • Cire d’Abeille naturelle filmante et véhiculante du complexe de substances actives présent dans la formule

Le Mascara Mosqueta’s© est certifié cosmétique écologique et biologique par Ecocert.

Garanti sans substances nuisibles pour la physiologie de la peau
Comme tous les produits Mosqueta’s® le Mascara ne contient aucune substance nuisible pour la santé de la peau et de l’environnement. Il a été formulé sans vaseline et autres dérivés du pétrole; sans lanoline ou autres composés d’origine animale; sans parabens et autres substances soupçonnées d’être de possibles facteurs d’allergies; sans triethanolamine (TEA) et sans glycols, substances agressives pour la peau, sans silicones; sans parfum.

100% du total des ingrédients végétaux sont issus de l’Agriculture Biologique

  • 98,71% du total des ingrédients sont d’origine naturelle
  • 23,4% du total des ingredients (total incluant l’eau ) sont issus del l’Agriculture biologique